Kamejima & Tsurujima

mardi 15 octobre 2019, par Jean-Marc Undriener

Île-tortue & Île-grue

Selon un ancien mythe chinois, il existe cinq îles situées loin, loin à l’est des côtes chinoises. Les hommes y ont atteint l’immortalité et vivent en perpétuelle harmonie. L’harmonie règne entre l’homme et la femme, et aussi entre l’Homme et la nature.
Sur des grues, les immortels volent autour des sommets des montagnes. Les îles se trouvent sur la carapace d’une immense tortue de mer qui vogue sur les mers orientales. C’est la raison pour laquelle on trouve des îles-grue et des îles-tortue dans les jardins japonais. Composées de pierres et d’arbres, elles rappellent par leur disposition, plus ou moins précisément, la silhouette de ces animaux mythiques.
Opposées dans leur signification symbolique, l’Île-tortue (représentant la stabilité) et l’Île-grue (représentant la migration de l’âme) sont très souvent associées dans les jardins japonais.



Une réaction ? Un messsage ?


À LIRE AUSSI –
© FUSCO 2013-2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS || | || RSS/SYNDICATION