Éléments de la nature

mardi 15 octobre 2019, par Jean-Marc Undriener

Lorsque je vais marcher dans la campagne, c’est sans but, l’esprit ouvert, attentive aux bruits, aux couleurs, aux odeurs, aux matières.
Le moindre brin d’herbe est vaste. Il contient des multitudes. Une simple goutte de rosée reflète l’univers entier. Les pierres, les cailloux, les écorces portent la trace de leur vie entière, fissures comme autant de rides humaines, éclats comme autant de blessures…
Angelus Silesius écrivait, en 1657, « La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu’elle fleurit ». En effet, la rose est belle, et elle ne le sait pas car elle ignore ce qu’elle est. Elle ignore qu’elle est regardée. Elle est, tout simplement.
Quand je me promène, je me laisse regarder par les arbres, je me laisse toucher par l’herbe fraîche. Se laisser respirer, simplement respirer, ouvre un chemin…. Des prairies, des écorces, des herbes m’appellent. Je les cueille avec respect et les emporte avec moi. Puis je les contemple longuement jusqu’à saisir leur essence-même et j’en fais des tableaux en guise d’hommage et de gratitude. Car le miracle, c’est de marcher sur la Terre !
La prochaine fois que vous marcherez dans la Nature, prenez le temps de vous baisser pour ramasser un caillou qui vous appelle. Regardez-le longtemps – vraiment – avec la candeur d’un enfant qui découvrirait un caillou pour la première fois… vous sentirez votre esprit se calmer et votre cœur s’ouvrir. C’est cette expérience que je veux transmettre et faire vivre aux personnes qui regardent ces œuvres : sentir le rugissement de l’océan dans cette algue séchée, cette huître unique qui est juste là. Entendre le vent et sentir la chaleur de l’été dans les gerbes de blé… Porter un regard neuf et vrai sur ce qui nous entoure, en toute simplicité.



Une réaction ? Un messsage ?


À LIRE AUSSI –
© FUSCO 2013-2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS || | || RSS/SYNDICATION